En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo Oniris

Biologie Epidémiologie et Analyse de Risque en santé animale

BIOEPAR - http://www6.angers-nantes.inra.fr/bioepar

Dispersion d’agents pathogènes dans l’espace

Certains agents pathogènes, à l’origine notamment de maladies animales, peuvent se transmettre via des processus distincts. Ainsi, Coxiella burnetii, agent zoonotique responsable de la Fièvre Q en élevage de ruminants, peut se propager entre troupeaux via des processus différents : une dispersion aérienne par le vent et une transmission liée à des mouvements d’animaux entre élevages. De ces deux modes de transmission peut découler des stratégies de contrôle adaptées.

Programme de recherche

Le projet vise à estimer les parts respectives de la transmission de C. burnetii liées à la dispersion aérienne et aux mouvements d’animaux. Des collectes de données ont été organisées dans le Finistère dans et autour d’élevage ayant connu un épisode infectieux. Les échantillons concernent aussi bien des prélèvements dans le lait que dans l’environnement de l’élevage. Ces données sont utilisées afin d’identifier les facteurs de risque d’infection liés au vent (vitesse, direction) ou aux mouvements d’animaux, par l’utilisation de méthodes statistiques appropriées. En parallèle de ces études statistiques, un modèle mécaniste dynamique est développé. Outre une représentation réaliste de la dynamique d’infection à une échelle régionale, ce modèle a pour objectif de pouvoir tester des stratégies de contrôle de l’infection : vaccination, à privilégier dans le cas d’infections liées au vent, ou test à l’achat, qui pourraient limiter les mouvements d’animaux infectieux.

Cette étude s’inscrit dans le cadre du projet MIHMES (ANR Investissements d’Avenir – coord. Pauline Ezanno).

Partenariats

- GDS 29

- SVA Uppsala (Suède)

- UR INRA MIA Jouy