En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo Oniris

Biologie Epidémiologie et Analyse de Risque en santé animale

BIOEPAR - http://www6.angers-nantes.inra.fr/bioepar

Prise en compte de l'hétérogénéité des populations d'hôtes et de vecteurs dans la modélisation de la transmission des agents pathogènes

La sensibilité d'un hôte vis-à-vis d'un agent pathogène et l'excrétion de ce pathogène peuvent varier entre individu et aussi varier au cours du temps chez un même individu. De plus, la structure de contact entre les hôtes (directement ou indirectement via un vecteur) peut être hétérogène dans le temps et dans l'espace. Cette thématique de recherche est dédiée à la détermination de l'influence de l'hétérogénéité des populations d'hôtes et de vecteurs sur la dynamique de propagation d'agents pathogènes.

Travaux menés durant la période 2006-2010

Concernant l’approche méthodologie-centrée, les principaux travaux ont concerné :

  • La modélisation stochastique de la dynamique d’immunité au sein de populations de faible taille >>>
  • L’impact de la durée de l’infection des hôtes sur la propagation d’une épidémie dans une métapopulation >>>
  • La relation entre l’intensité de migration des hôtes et la durée d’infection d’une métapopulation >>>

Concernant l’approche pathogène/système -centrés, les principaux travaux ont concerné :

  • La dynamique des population de tiques Ixodes ricinus en pâture >>>
  • Les structures de contact en élevage porcin et leur influence sur la diffusion des salmonelles >>>

Projets en cours

Les travaux en cours visent à comprendre :

L’influence de l’hétérogénéité de l’hôte vis-à-vis de la diffusion d’un agent pathogène. Les applications concernent plus particulièrement :

  • Une approche théorique visant à modéliser l’hétérogénéité de susceptibilité pour un même animal dans le temps et à un temps donné entre individus d’une même population (Contact : Pauline Ezanno)
  • L’hétérogénéité de la réponse immunitaire à l’échelle du troupeau appliqué au modèle du virus du SDRP (Syndrome Dysgénésique Respiratoire Porcin) chez le porc (Contact : Catherine Belloc)
  • L’hétérogénéité d’excrétion à l‘échelle individuelle appliquée à l’infection par Mycobacterium avium paratuberculosis (Contact : Pauline Ezanno)

L’influence de l’hétérogénéité des structures de contact entre les hôtes (en intra et en inter-troupeau) et plus particulièrement :

  • L’intégration des risques liés aux mouvements d’animaux dans les modèles épidémiologiques à l’aide des méthodes spatiales les plus adaptées (Contact : Pauline Ezanno)
  • La modélisation spatio-temporelle de la diffusion du virus de la Fièvre Catarrhale Ovine dans une population bovine afin d’identifier les facteurs clés de sa diffusion >>> (Contact : Pauline Ezanno)