En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo Oniris

Biologie Epidémiologie et Analyse de Risque en santé animale

BIOEPAR - http://www6.angers-nantes.inra.fr/bioepar

Bases pour la gestion des maladies multifactorielles et du parasitisme

Gestion raisonnée des anthelminthiques dans la maitrise des strongyloses en élevage des bovins

Les Strongles Gastro-Intestinaux (SGI) provoquent des maladies majeures chez les ruminants, souvent insidieuses et chroniques qui affectent la production et le bien-être animal. Elles impliquent la mise en place de mesures de maitrise qui, faute d’outils d’aide à la décision, sont souvent systématiques sans analyse a priori des risques spécifiques à l’exploitation. Cet usage non-raisonné des strongylicides a des conséquences négatives en termes de développement de l’immunité, de résistances, d’impact environnemental, de coût, et d’image. La finalité du projet est de proposer de nouveaux outils pour des démarches d’optimisation de l’usage des strongylicides.

Ce projet comporte 2 volets :

  • Volet 1 : La conception et l’évaluation d’outils permettant d’identifier les périodes à risque (quand traiter ? »). L’objectif est de disposer d’outils de type système-expert intégrant des données relatives au cycle des parasites, à l’analyse du système d’élevage (pâturage), et aux données météorologiques.
  • Volet 2 : La limitation des traitements en développant les approches de traitement sélectif («qui traiter?»).

Ce projet recentré sur la production d’outils d’intervention en élevage directement opérationnels est financé pour 3 ans dans le cadre du CASDAR (acceptation en juin 2011). Les travaux ont débuté depuis octobre 2010 sur le volet « traitements sélectifs des vaches laitières » par le recrutement sur fonds Oniris d’une Ingénieure. Depuis mai 2011, Nadine Ravinet a été recrutée pour 3 ans en contrat Cifre-Institut de l’Elevage sur le projet. Des travaux visant à faire évoluer le système expert bovin ont déjà été engagés dans le cadre de 2 thèses vétérinaires en 2011.

Fiche descriptive du projet (janvier 2012) : Fiche UMT_Axe1_Parasitisme_Janvier 2012

Documents téléchargeables