En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo Oniris

Biologie Epidémiologie et Analyse de Risque en santé animale

BIOEPAR - http://www6.angers-nantes.inra.fr/bioepar

Actualités

Toutes les actualités
Le centre Inra Pays de la Loire au salon de l'Agriculture du 23 février au 3 mars 2019

Le centre Inra Pays de la Loire au salon de l'Agriculture du 23 février au 3 mars 2019

Une équipe de chercheurs et techniciens de l'UMR BIOEPAR sera présente pour contribuer à l’animation du stand de l’Inra sur le thème de « La...
Lire la suite
La journée scientifique du projet Sant'innov

La journée scientifique du projet Sant'innov "Organisation des filières et santé animale"

La journée scientifique du projet Sant'innov aura lieu le 26 mars 2019 à Oniris - site de la Chantrerie - Nantes
Lire la suite
Le porc, nouvel allié des chercheurs en immunologie © Shutterstock

Le porc, nouvel allié des chercheurs en immunologie

La recherche en immunologie est une discipline visant à comprendre la réponse immunitaire, une réaction de défense complexe à laquelle...
Lire la suite
La vaccination contre les différents virus BPIE s’avère le seul moyen de réduire l’usage d’antibiotique dans les ateliers d’engraissement. Or, la vaccination doit généralement être effectuée en amont sur les veaux chez les naisseurs. (©Terre-net-média)

Maladies respiratoires : Allotement des broutards, peut-on se passer de l'antibiothérapie ?

Les broutards issus de différents élevages puis allotés dans les ateliers d'engraissement sont très sensibles aux maladies respiratoires. Limiter...
Lire la suite

Le mot de la Directrice d'Unité

Les recherches menées à BIOEPAR, à perspective finalisée, visent à produire :

  • des connaissances et méthodes pour la gestion de la santé animale
  • des connaissances fondamentales pour comprendre les mécanismes d’apparition de maladies transmissibles

Plus précisément, les objectifs de l’unité sont les suivants :

  • Mesurer la santé des populations animales, en comprendre les déterminants et évaluer les moyens de la maîtriser
  • Comprendre le fonctionnement des populations de vecteurs et d’agents pathogènes, et les interactions entre agents pathogènes et hôte

Les disciplines mobilisées sont l’épidémiologie, la modélisation, l’économie de la santé animale, la biologie des bioagresseurs et des interactions agresseur-hôte, et la biologie des populations.

Les objets d’application sont les maladies animales endémiques et le portage d’agents zoonotiques dans plusieurs systèmes de production animale de type européen. L’unité s’intéresse par ailleurs à la biologie des protozoaires transmis par les tiques.

Christine Fourichon