Know more

Our use of cookies

Cookies are a set of data stored on a user’s device when the user browses a web site. The data is in a file containing an ID number, the name of the server which deposited it and, in some cases, an expiry date. We use cookies to record information about your visit, language of preference, and other parameters on the site in order to optimise your next visit and make the site even more useful to you.

To improve your experience, we use cookies to store certain browsing information and provide secure navigation, and to collect statistics with a view to improve the site’s features. For a complete list of the cookies we use, download “Ghostery”, a free plug-in for browsers which can detect, and, in some cases, block cookies.

Ghostery is available here for free: https://www.ghostery.com/fr/products/

You can also visit the CNIL web site for instructions on how to configure your browser to manage cookie storage on your device.

In the case of third-party advertising cookies, you can also visit the following site: http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, offered by digital advertising professionals within the European Digital Advertising Alliance (EDAA). From the site, you can deny or accept the cookies used by advertising professionals who are members.

It is also possible to block certain third-party cookies directly via publishers:

Cookie type

Means of blocking

Analytical and performance cookies

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Targeted advertising cookies

DoubleClick
Mediarithmics

The following types of cookies may be used on our websites:

Mandatory cookies

Functional cookies

Social media and advertising cookies

These cookies are needed to ensure the proper functioning of the site and cannot be disabled. They help ensure a secure connection and the basic availability of our website.

These cookies allow us to analyse site use in order to measure and optimise performance. They allow us to store your sign-in information and display the different components of our website in a more coherent way.

These cookies are used by advertising agencies such as Google and by social media sites such as LinkedIn and Facebook. Among other things, they allow pages to be shared on social media, the posting of comments, and the publication (on our site or elsewhere) of ads that reflect your centres of interest.

Our EZPublish content management system (CMS) uses CAS and PHP session cookies and the New Relic cookie for monitoring purposes (IP, response times).

These cookies are deleted at the end of the browsing session (when you log off or close your browser window)

Our EZPublish content management system (CMS) uses the XiTi cookie to measure traffic. Our service provider is AT Internet. This company stores data (IPs, date and time of access, length of the visit and pages viewed) for six months.

Our EZPublish content management system (CMS) does not use this type of cookie.

For more information about the cookies we use, contact INRA’s Data Protection Officer by email at cil-dpo@inra.fr or by post at:

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan CEDEX - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal logo Oniris

Home page

Infection par le virus de la Bluetongue sérotype 8 et performances dans les troupeaux bovins laitiers

Les baisses de performances de reproduction et de production de lait associée à l’infection d’un troupeau bovin laitier par le virus de la Bluetongue sérotype 8 (BTV-8) sont importantes et durent plusieurs semaines. Des dégradations marquées des performances ont également été mises en évidence dans les troupeaux situés en zone infectée mais non notifiés par le système de surveillance. Ceci montre que l’impact de l’épizootie a été très supérieur aux effets décrits dans les troupeaux notifiés. Un effet secondaire de la vaccination sur la fertilité a été identifié mais est très limité comparativement aux effets de l’infection.

Contexte/enjeux/ problématique nationales et/ou internationales

Suite à l’émergence du BTV-8 en Europe du nord en 2006, une vaccination a été mise en place en France pour limiter la propagation du virus. Aucune évaluation ex ante du ratio bénéfice/risque de la vaccination n’a été réalisée. Ce type d’évaluation nécessite des connaissances notamment sur les pertes causées par la maladie et sur de potentiels effets secondaires de la vaccination sur les performances des bovins.

L’exposition au BTV-8 sur les performances entraîne une dégradation des performances zootechniques des animaux : baisses de performances de reproduction et de production de lait. Cependant, les pertes associées n’ont pas été précisément quantifiées.

 

Résultats

L’infection par le BTV-8, dans une population de bovins antérieurement naïfs, est associée à des baisses de performances de production de lait et de fertilité et une augmentation du risque d’avortement. Ces effets sont importants en termes d’amplitude et de durée (diminution de 3% de lait sur une période de 6 mois et 12% de la fertilité en moyenne dans les troupeaux infectés où des signes cliniques ont été observés et notifiés).

Des baisses de fertilité ont également été mises en évidence dans les troupeaux non notifiés infectés par le dispositif de surveillance, et situés dans des zones de l’épizootie. Cet effet correspond à 60% de l’effet quantifié dans les troupeaux notifiés infectés. Cet effet a pu être estimé grâce à une méthode innovante de statistique spatiale, le krigeage, qui a permis de prédire une date d’infection probable pour ces troupeaux. Si l’on considère les effets à l’échelle d’une région, les pertes cumulées de l’infection sont donc importantes. Les baisses de performances des animaux permettent aussi de compléter l’information issue de la surveillance de la maladie concernant la date probable d’introduction du virus dans les troupeaux. En effet, les baisses de performances sont décelables en moyenne quelques semaines avant que des signes ne soient détectés. Elles sont en outre très précoces dans les troupeaux où la maladie a été détectée tardivement. Cela indique que la circulation du virus dans les troupeaux est généralement antérieure (jusqu’à 10 semaines) à la détection de l’infection par les éleveurs.

Enfin, la vaccination contre le BTV-8 avec un vaccin inactivé est associée à une très légère baisse de fertilité (4%). Les pertes majeures de performances associées à l’exposition, comparées aux effets secondaires très limités de la vaccination, semblent justifier les stratégies qui ont été implantées sur le terrain.

 

Perspectives/impact à terme

La quantification des effets du BTV-8 et de la vaccination contre le BTV-8 sur les performances sont utiles (i) pour l’évaluation économique des conséquences de cette épizootie et (ii) pour l’évaluation des stratégies de maîtrise contre le BTV-8 (par exemple évaluation du ratio bénéfice-risque de la vaccination). L’évaluation de ces stratégies a posteriori fournit des éléments précieux d’aide à la décision, mobilisables en cas de ré émergence du virus.

Au vu des écarts de performances mis en évidence dans les troupeaux infectés, il serait intéressant d’évaluer si le suivi des variations de performances peut être intégré comme système d’alerte dans le cadre d’une surveillance syndromique de l’émergence d’épizooties (étude en cours au sein de l’UMR). Ceci nécessite d’étudier au préalable la capacité d’un tel système à détecter rapidement des écarts par rapport aux performances attendues, sans disposer d’information a priori sur la survenue et le moment d’une exposition des troupeaux dans une région.

 

Partenaires

Union Bretonne des Groupements de Défense Sanitaire, Direction Générale de l’Alimentation

 

Valorisation

Communications des résultats dans des groupes de travail avec des acteurs de la gestion sanitaire et contribution à la rédaction de documents à destination des conseillers en élevage et des éleveurs :

  • Dossier spécial Fièvre Catarrhale Ovine. L’écho Sanitaire. Le bulletin d’information des GDS bretons. Déc. 2010
  • Vaccination contre la FCO : quel impact sur la fertilité des troupeaux bovins ? L’institut de l’élevage. Collection l’essentiel. Juin 2012

 

Publications

  • Nusinovici S, Seegers H, Joly A, Beaudeau F, Fourichon C. 2011. A side effect of decreased fertility associated with vaccination against bluetongue virus serotype 8 in Holstein dairy cows. Prev. Vet. Med. 101:42-50
  • Nusinovici, S., H. Seegers, A. Joly, F. Beaudeau, and C. Fourichon. 2012a. Quantification and at-risk period of decreased fertility associated with exposure to Bluetongue virus serotype 8 in naïve dairy herds. Journal of dairy science 95:3008-20
  • Nusinovici, S., H. Seegers, A. Joly, F. Beaudeau, and C. Fourichon. 2012b. Increase in the occurrence of abortions associated with exposure to Bluetongue virus serotype 8 in naïve dairy herds. In press. Theriogenology 78:1140-51
  • Nusinovici S, Souty C, Seegers H, Beaudeau F, Fourichon C. Decrease in milk yield associated with exposure to Bluetongue virus serotype 8 in cattle herds. En révision (Journal of dairy science)
  • Nusinovici S, Seegers H, Souty C, Monestiez P, Joly A, Beaudeau F, Fourichon C. Infection par le virus Bluetongue sérotype 8 et performances dans les troupeaux bovins laitiers. Bulletin épidémiologique, santé animale et alimentation n°51 p 13
  • Nusinovici S. Infection par le virus Bluetongue sérotype 8 et performances dans les troupeaux bovins laitiers. Thèse d’université soutenue le 16 décembre 2011, Oniris, Nantes

See also

Simon Nusinovici INRA, UMR1300 BioEpAR, CS 40706, F-44307 Nantes

            simon (point) nusinovici (at) oniris-nantes (point) fr

Christine Fourichon Oniris, UMR1300 BioEpAR, CS 40706, F-44307 Nantes

            christine (point) fourichon (at) oniris-nantes (point) fr