En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Agrocampus Ouest Université d'Angers   IRHS

Accueil IRHS

Trafic d’armes chez les bactéries phytopathogènes

Représentation des évènements de recombinaison homologue affectant les gènes codant le système de sécrétion de type III dans le genre Xanthomonas
© D. Merda
Acquisitions ancestrales et flux de gènes au sein du système d’infection.

Afin d’appréhender les mécanismes sous-jacents à l’émergence de nouveaux agents pathogènes dans les agro-écosystèmes, il est nécessaire de comprendre comment évoluent et se transmettent les gènes codant les protéines responsables de leur virulence. La majorité des bactéries pathogènes des animaux et des végétaux possède une structure moléculaire s’apparentant à une seringue (le système de sécrétion de type III ou SST3) leur permettant d’injecter dans le cytoplasme des cellules hôtes des molécules effectrices. Ces effecteurs (ET3) vont permettre aux bactéries de contourner les défenses de leur hôte et d’en manipuler le métabolisme pour favoriser leur multiplication. Ils peuvent aussi être reconnus par la plante, ce qui induit alors une résistance. Le SST3 et ses effecteurs jouent un rôle majeur dans l’interaction hôte-pathogène.

Les bactéries du genre Xanthomonas sont responsables de maladies sur plus de 400 espèces végétales incluant de nombreuses plantes cultivées (blé, tomate, arbres fruitiers, etc). Les analyses génomiques ont montré qu’elles ont acquis le SST3 de façon ancestrale ainsi qu’un jeu réduit d’effecteurs leur permettant de contourner les défenses basales des plantes. Les flux de gènes entre espèces bactériennes, au niveau du cluster de gènes du SST3, ont probablement permis de distribuer au sein du genre les combinaisons d’allèles favorables pour la colonisation des hôtes des Xanthomonas. Au cours de l’évolution, certaines souches ont perdu les gènes du SST3 et des ET3 entrainant la perte de leur caractère pathogène. D’autres, au contraire, ont complété leur arsenal en accumulant dans leur génome de nombreux gènes d’effecteurs. L’émergence de clones bactériens épidémiques attaquant spécifiquement certaines plantes (ex. Xanthomonas arboricola pv. pruni, agent pathogène des prunus) serait le produit de cette histoire évolutive.

Partenaires : ces travaux ont été réalisés au cours du doctorat de Déborah Merda cofinancé par la Région Pays de la Loire et l’Inra, département SPE. Les gènes d’effecteurs ont été recherchés dans les génomes bactériens par une approche reposant sur l’apprentissage machine grâce à une collaboration avec Eran Bosis de l’ORT Braude College (Karmiel, Israël).

Publication associée : Merda D, Briand M, Bosis E, Rousseau C, Portier P, Barret M, Jacques M-A, Fischer-Le Saux M. 2017. Ancestral acquisitions, gene flow and multiple evolutionary trajectories of the type three secretion system and effectors in Xanthomonas plant pathogens. Molecular Ecology doi:10.1111/mec.14343.