En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Agrocampus Ouest Université d'Angers   IRHS

Accueil IRHS

projet CARÉ

Caractérisation de l'état de stress des plantes par l'utilisation d'éléments transposables

projet Caré
CARé vise à fournir la preuve de concept que la mesure des niveaux de transcription des éléments transposables peut être utilisée pour évaluer l'état physiologique des plantes face à des stress abiotiques. Cette preuve de concept permettra ensuite de lancer la mise au point d'outils pour évaluer l'état physiologique des plantes avant, pendant et après l'utilisation de produits de biocontrôle. Ces outils seront ensuite utilisés par les membres du consortium dans le cadre de projets d'expérimentation visant à déterminer les facteurs de succès de l'utilisation des produits de biocontrôle, en vue de construire un savoir-faire d'utilisation et de positionnement des produits.

Contexte

L’état physiologique de la plante est insuffisamment pris en compte lors du développement et de l’utilisation des produits de biocontrôle. Le projet CARÉ étudiera la faisabilité de mesurer cet état par le biais de l’activation d’éléments transposables (ET) sur trois cultures déjà sélectionnées comme cibles prioritaires du Consortium biocontrôle. A la fin du projet, et en cas de preuve de faisabilité, CARÉ fournira aux membres du consortium la possibilité d’évaluer précisément le rôle de l’état physiologique des plantes dans des situations données, basée sur le suivi des ET.

Il s'agit d'une étape précompétitive ouvrant la voie à une gamme d'applications pour la communauté du biocontrôle : outils de suivi des stress, utilisation de capteurs pour aider à comprendre l'influence des contraintes sur l'efficacité des produits de biocontrôle, des outils et des systèmes de prise de décision pour le positionnement des produits de biocontrôle incluant les stimulateurs de la défense des plantes, etc.

Objectifs

L’objectif général du projet CARÉ est de déterminer la faisabilité de la caractérisation de l’état physiologique de la plante en mesurant l’activation de ses ET, et en particulier leur transcription. Des données récentes confortent ce choix :

  • Leur niveau de transcription peut être spectaculaire après stress, ce qui augmente les chances de les détecter dans une culture ayant subi des stress abiotiques ;
  • Leur transcription est rapide et transitoire après stress et devrait permettre l'identification précise du stress sans biais ou additivité avec les stress précédents ;
  • Ils peuvent être spécifiques au stress, ce qui rend possible l'évaluation de l'histoire récente des cultures dans l'environnement conditions contraignantes à un moment donné.

La faisabilité de l'utilisation d’ET sera étudiée sur des plantes (un génotype / espèce) soumises uniquement à divers stress abiotiques, indépendamment des stress biotiques, des solutions protectrices (biocontrôle, éliciteurs ou autres) ou des effets variétaux végétaux.

Maître d’ouvrage

UMR IRSH (INRA / AgroCampus Ouest / Université d'Angers), représenté par Marie-Noëlle BRISSET, directrice de recherche et Etienne BUCHER, directeur de recherche.

Partenaires

UR URGI (INRA), UMR GDEC (INRA / Université Clermont II Blaise Pascal)