En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Agrocampus Ouest Université d'Angers   IRHS

Accueil IRHS

Visite de la Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation à l'IRHS le 20 juillet 2018

Visite de Frédérique Vidal à l'IRHS le 20 juillet 2018
Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, a retenu le site INRA d'Angers pour faire l'annonce d'un programme national prioritaire de recherche sur le développement d'alternatives aux phytosanitaires. A cette occasion, l'IRHS a présenté une sélection de travaux de recherche en lien avec cette thématique.

Philippe Mauguin, PDG de l’INRA, Emmanuelle Chevassus-Lozza, Présidente du centre INRA Pays de la Loire et Jean-Pierre Renou, Directeur de l’UMR IRHS, ont accueilli Frédérique Vidal, Ministre de l’ESRI, le 20 juillet dernier sur le site INRA d’Angers

L’Institut de Recherche en Horticulture et Semences (IRHS) : des recherches qui oeuvrent pour le développement de systèmes de production performants, sains et durables

Présentation des recherches menées à l'IRHS

Présentation des recherches menées à l'IRHS

Après une présentation globales des recherches conduites sur le centre par Philippe Mauguin, la délégation a pu visiter les vergers, avec une présentation des travaux de recherche menés à l’UMR IRHS par Jean-Pierre Renou, le directeur d'unité.

L'unité IRHS regroupe les principaux acteurs de la recherche angevine en biologie végétale, au service de la qualité et santé des espèces horticoles et de la production de semences. Sa mission est d'œuvrer au développement de systèmes de production performants, sains et durables pour ces filières à vocation tant alimentaire qu'ornementale.

Sélection de résultats et de projets de recherches des unités du centre INRA Pays de la Loire en lien avec la réduction des produits phytosanitaires :

Les recherches ménées sur la résistance des plantes et les stratégies de lutte contre la tavelure

Deux focus sur des sujets majeurs ont ensuite été présentés à la délégation :

  • La résistance du pommier et du poirier aux bioagresseurs, par Charles-Eric Durel :
    Malgré la très grande diversité des variétés anciennes de pommier, les variétés commerciales modernes sont très majoritairement sensibles à différentes maladies fongiques et bactériennes (tavelure, oïdium, feu bactérien) et à des ravageurs (puceron cendré, carpocapse) et sont donc fortement traitées (> 30 traitements/an). Pourtant des sources de résistance existent dans les variétés anciennes et chez les espèces sauvages de Malus apparentées au pommier domestique. L’unité IRHS mène des programmes de recherche pour caractériser les bases génétiques de ces résistances en localisant sur le génome les gènes de résistance, et pour identifier précisément les mécanismes de défense qui sont déclenchés/contrôlés par ces gènes de résistance
    En savoir plus : www.angers-nantes.inra.fr/irhs/Recherche/Resistance-du-pommier-et-du-poirier-aux-bioagresseurs
  • Les stratégies de lutte contre la tavelure du pommier, par Bruno Le Cam :
    Comprendre comment les champignons s’adaptent aux facteurs de résistance quantitatifs et qualitatifs pour infecter leurs plantes hôtes. L'unité développe des études sur la dynamique épidémio-évolutive de Venturia inaequalis, agent responsable de la tavelure du pommier, dont la lutte nécessite jusqu’à 25 traitements/an que ce soit en agriculture conventionnelle ou biologique. Les études vont de l'identification des gènes de Venturia impliqués dans le processus infectieux à la recherche de méthodes de lutte au verger. L’objectif est également de concevoir et de tester en conditions de production, des solutions alternatives aux pesticides
    En savoir plus : www.angers-nantes.inra.fr/irhs/Recherche/Resistance-du-pommier-et-du-poirier-aux-bioagresseurs
Présentation des recherches menées sur la résistance des plantes par Charles-Eric Durel, et sur les stratégies de lutte contre la tavelure du pommier par Bruno Le Cam © Inra, N. Mansion

Présentation des recherches menées sur la résistance des plantes par Charles-Eric Durel, et sur les stratégies de lutte contre la tavelure du pommier par Bruno Le Cam © Inra, N. Mansion

Focus sur 4 projets majeurs qui proposent des alternatives aux phytosanitaires

La visite s’est poursuivie avec une visite des serres, et différentes interventions de chercheurs de l’UMR IRHS :

  • Etienne Bucher, sur le rôle de l'épigénétique dans le développement des plantes, avec un focus sur le projet BUNGEE, l’épigénétique et les éléments transposables pour accélérer l’amélioration des plantes ;
  • Marie-Noelle Brisset, sur les solutions de biocontrôle des bioagresseurs du pommier et du poirier, avec un focus sur les SDP (Stimulateur de défense des plantes) destinés à booster le système immunitaire des plantes et qui fait ainsi de cet outil un acteur de la réduction des pesticides ;  
  • Matthieu Barret, sur les moteurs de l’émergence des bactéries pathogènes des plantes et leurs voies de dispersion ;
  • Tristan Boureau, sur la plateforme de phénotypage PHENOTIC, avec notamment une caméra thermique.

 

Visite F Vidal - F Vidal

Présentation du rôle de l'épigénétique dans le développement des plantes par Etienne Bucher, et des solutions de biocontrôle des bioagresseurs du pommier et du poirier par Marie-Noëlle Brisset

 

Visite F Vidal - F Vidal

Présentation des moteurs de l’émergence des bactéries pathogènes des plantes par Matthieu Barret, et de la plateforme de phénotypage par Tristan Bourreau

Un programme prioritaire de recherche pour développer les alternatives aux phytosanitaires, annoncé par Frédérique Vidal

Lors d’une conférence de presse, Frédérique Vidal a annoncé un programme doté de 30 millions d'euros afin d'accélérer la production de solutions pour la sortie des produits phytosanitaires. Ce programme sera confié à l'INRA, qui aura la responsabilité d'identifier avec les acteurs publics et privés les secteurs sur lesquels il est nécessaire de renforcer l'effort de recherche.

A cette occasion, Frédérique Vidal a déclaré : "En déployant un programme prioritaire de recherche, nous mobilisons nos capacités de recherche pour accompagner la mutation de nos pratiques agricoles et le développement de notre agriculture. C'est un engagement fort que nous prenons, pour protéger notre environnement et notre santé ".

En savoir plus : www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid132983/un-programme-prioritaire-de-recherche-de-30-millions-d-euros-pour-developper-les-alternatives-aux-phytosanitaires.html

Visite F Vidal

Conférence de presse de Frédérique Vidal