En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu INRA

Unité Mixte de Recherche (INRA – Université de Nantes) 1280

Laure Simon Delfosse

Laure Simon Delfosse, Doctorante. Titre de thèse: Impact de la croissance hospitalière des enfants prématurés sur la croissance et le devenir neurologique. Actuellement en 4ème année de thèse. Directeurs de thèse: Dominique Darmaun et Jean-Christophe Rozé. Encadrant de thèse: Clair-Yves Boquien. Soutenance prévue fin 2018.
© Laure Simon Delfosse

Effect of sex and gestational age on neonatal body composition

Laure Simon, Paula Borrego, Dominique Darmaun, Arnaud Legrand, Jean-Christophe Rozé and Anne Chauty-Frondas. British Journal of Nutrition. 2012

To determine the effects of length of gestation and sex on infant body composition, air displacement plethysmography was performed in forty-six full-term neonates at 3 d of life and during the week prior to hospital discharge in 180 preterm neonates. Fat mass, as a percentage of body weight, was higher in preterm than in term infants (13·4 (SD 4·2) v. 10·1 (SD 3·7) %, respectively; P = 0·001). The absolute amount of fat mass did not differ between preterm and full-term newborns (323 (SD 126) v. 335 (SD 138) g; P = 0·58), whereas lean body mass was lower in preterm than in term infants (2055 (SD 280) v. 2937 (SD 259) g, respectively; P = 0·001). Among full-term infants, fat mass was higher in females than in males (11·1 (SD 3·7) v. 9·0 (SD 3·3) %, respectively; P¼0·047), whereas we did not observe any sex difference in preterm infants (13·5 (SD 4·1) v. 13·4 (SD 4·3) %; P = 0·89). Our data suggest that by the time they are discharged from hospital: (1) preterm infants have a higher percentage of body fat than term neonates and (2) this is presumably due to a lesser accretion in lean body mass in the first few weeks of extra-uterine life, particularly in boys.

Nous avons mesuré la composition corporelle de 46 nouveau-nés à terme à 3 jours de vie et 180 nouveau-nés prématurés avant leur sortie d'hospitalisation. Le pourcentage de masse grasse des enfants prématurés est supérieur à celui des nouveau-nés à terme. La masse grasse en valuer absolue n'est pas différente dans les deux groupes, alors que la masse maigre absolue est significativement inférieure dans le groupe des nouveau-nés prématurés en comparaison aux nouveau-nés à terme. Chez les nouveau-nés à terme, le pourcentage de masse grasse est supérieur chez les filles par rapport aux garçons alors qu'il n'y a pas de différence  selon le sexe dans le groupe des nouveau-nés prématurés. Cette étude suggère que les prématurés en sortie d'hospitalisation ont un pourcentage de masse grasse supérieur aux nouveau-nés à terme, qui serait lié à un défaut d'accrétion de masse maigre, plus important chez les garçons.

Déterminants of body composition in preterm infants at the time of hospital discharge

Simon L, Frondas-Chauty A, Senterre T, Flamant C, Darmaun D, Rozé JC. American Journal of Clinical Nutrition 2014. 113.080945

Background: Preterm infants have a higher fat mass (FM) percentage and a lower fat-free mass (FFM) than do term infants at the time of hospital discharge.

Objective: We determined perinatal and nutritional factors that affect the body composition of preterm infants at discharge.

Design: A total of 141 preterm infants born at ,35 wk of gestation and admitted to Nantes University Hospital Neonatology Unit over a period of 2 y were enrolled. Nutritional intake and growth were monitored during hospitalization. Body composition was assessed by using airdisplacement plethysmography at discharge. FFM was compared with reference data in term infants according to sex and gestational age.

Results: Linear regression produced an excellent model to predict absolute FFM from perinatal characteristics and nutrition (R2 = 0.82) but not the FM percentage (R2 = 0.24). Gestational and postnatal ages played an equal role in absolute FFM accretion, as did the initial growth (between birth and day 5) and growth between day 5 and discharge. Antenatal corticosteroid treatment slightly reduced FFM accretion. As concerns nutritional intake, a higher protein: energy ratio at days 10 and 21 was significantly associated with decreased risk of an FFM deficit when preterm infants were compared with reference values for term infants. Boys had higher risk of an FFM deficit than did girls. The initial growth and quality of nutrition were significantly associated with absolute fat free mass accretion during a hospital stay in preterm infants.

Les prématurés arrivant à l'âge du terme ont un pourcentage de masse grasse supérieur à celui des nouveau-nés à terme. 141 prématurés nés avant 35 SA ont été inclus. Nous avons collecté les données périnatales et nutritionnelles et mesuré leur composition corporelle en sortie d'hospitalisation par pléthysmographie par déplacement d'air. Le modèle de prédiction de la masse maigre par régression linéaire est très bon (R2 = 0.82) contrairement à celui prédisant le pourcentage de masse grasse (R2= 0.24). L'âge gestationnel et l'âge postnatal ont un impact équivalent sur l'accrétion de la masse maigre absolue en sortie d'hospitalisation, tout comme la croissance entre la naissance et J5 et celle entre J5 et la sortie. Les corticoïdes anténataux diminuent la masse maigre absolue en sortie d'hospitalisation. Concernant les apports nutritionnels, les rapports protéino-énergétiques supérieurs à J10 et J21 sont significativement associés avec un risque diminué de déficit de masse maigre à terme, lorsque l'on compare avec des valeurs de référence pour nouveau-né à terme. Les garçons ont plus de risque de déficit de masse maigre que les filles. En conclusion, la croissance initiale et la qualité des apports nutritionnels sont significativement associés à la masse maigre en sortie d'hospitalisation des enfants prématurés.

Neonatal length growth and height at two years

Goisbault M, Simon L, Hanf M, Darmaun D, Rozé JC, Flamant C. Neonatology 2016;110:125-128

Background : Birth length is correlated to height at 2 years and predictor of adult height. But little is known about the relationship between length growth during neonatal hospitalization and height at 2 years.

Objectives : The objective was to determine the relationship between length growth during neonatal hospitalization and height at 2 years in preterm infants.

Methods : 1760 preterm infants of less than 35 weeks of gestational age were included. Neonatal length growth was defined by the difference between length Z-scores at discharge and at birth according to Olsen curves. We calculated the odds ratios (OR) before and after adjustment for the risk of being in the 1st quintile of height Z-score at 2 years.

Results : Height at two years was positively associated with birth length (p<0.001) and with neonatal length growth (p<0.001), whereas birth length and neonatal length growth were inversely correlated (p<0.001). The risk of being in the 1st quintile of height Z-score at 2 years was significantly associated with birth length (aOR = 0,43 IC 95% [0,38-0,49] for one Z-score) and with neonatal length growth (aOR = 0,66 [0,56-0,76] for one Z-score) before and after adjustment for perinatal variables.

Conclusions : In addition to birth length, neonatal length growth was associated with height at two years. These findings point to the need for a close follow-up of preterm infants' length during hospitalization, so as to start an early management of those patients.

La taille de naissance est corrélée à la taille à 2 ans. Mais nous ne connaissons pas la relation entre la croissance en taille pendant l'hospitalisation néonatale et la taille à deux ans. L'objectif était de déterminer s'il existe une relation entre croissance en taille pendant l'hospitalisation néonatale et la taille à 2 ans des enfants prématurés. Pour cela, 1760 enfants prématurés nés avant 35 semaines d'aménorrhée ont été inclus. La croissance en taille néonatale est la différence entre le Z-score de taille à la naissance et à la sortie en fonction des courbes d'Olsen. La taille à 2 ans était associée positivement avec la taille de naissance  (p<0.001)et avec la croissance en taille néonatale (p<0.001), alors que la taille de naissance et la croissance en taille néonatale étaient inversement corrélées (p<0.001). Le risque d'appartenir au 1er quintile de Z-score de taille à 2 ans était significativement associé avec la taille de naissance et avec la croissance en taille néonatale avant et après ajustement sur les caractéristiques périnatales. En conclusion, la croissance en taille néonatale, comme la taille de naissance, est associée à la taille à deux ans des enfants prématurés. Ceci marque l'importance du suivi de la croissance en taille pendant la période néonatale et les premières années de vie.