En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Oniris

Site internet de l'UMR SECALIM

Pari scientifique COMBACT

La lutte entre bactéries dans les aliments : une question de communication ?

COMBACT
Certaines bactéries lactiques utilisent-elles des mécanismes de communication cellulaire pour empêcher le développement de bactéries pathogènes dans les aliments ?

Au sein d’un écosystème microbien alimentaire, les interactions entre micro-organismes peuvent avoir un impact positif sur la conservation de l'aliment et la sécurité du consommateur. Ainsi une bactérie lactique de l’espèce Lactococcus piscium a montré précédemment sa capacité à empêcher la croissance de la bactérie pathogène Listeria monocytogenes dans des produits de la mer. Cette activité d’inhibition ne s’exerce que lorsque la bactérie inhibitrice est en quantité suffisante et lorsque les deux bactéries sont en contact direct.
La bactérie inhibitrice émet-elle un signal pour déclencher un mécanisme coordonné de lutte contre la bactérie cible ? Ce signal est-il lié à la quantité de bactéries présentes, au contact entre les deux populations ? Quel est ce mécanisme ? Ce sont les questions auxquelles le projet COM-BACT se propose de répondre.
La démarche proposée est d’abord de caractériser la biodiversité de ce mécanisme d’inhibition. Puis des informations seront recueillies au travers de l’étude du génome, ainsi que des gènes exprimés dans les conditions d’interactions (ARN et protéines). Des outils de génétique seront ensuite développés pour vérifier l’implication des gènes candidats dans l’inhibition.
Les résultats permettront de mieux comprendre comment le dialogue entre bactéries peut contribuer à l’implantation et à la domination de certains groupes bactériens dans les denrées alimentaires. L'objectif à plus long terme vise à l’amélioration de la sécurité pour le consommateur et de la durabilité des aliments.

Partenaire principal :
    UMR SECALIM , INRA Angers-Nantes-Oniris, porteur du projet
    Unité BRM, équipe EM3B (Ecosystèmes Microbiens et Molécules Marines pour les Biotechnologies) Ifremer Nantes.

Partenaires associés :
    UMR Micalis, plateforme PAPPSO (Plateforme d’Analyse Protéomique de Paris Sud-Ouest), INRA Jouy en Josas
    Department of Food Hygiene and Environmental Health, University of Helsinki, Finlande
Le projet a démarré en novembre 2014, pour une durée de 3 ans